Neurostimulation électrique transcutanée (TENS)

Electrostimulateurs TENS antidouleur et rééducation

Vous souffrez de douleurs chroniques ou d’une blessure ? L’électrostimulation peut les soulager et vous aider à retrouver santé et bien-être. En effet, il est prouvé de façon clinique que l’électrothérapie soulage les douleurs et ce, dans le cadre de nombreuses pathologies et de multiples troubles. C’est la technologie dite TENS qui entre en compte ; elle peut faire l’objet d’électrostimulateurs spécifiques. On parle alors davantage de neurostimulateurs. Elle est également appelée dans des programmes antalgiques par des électrostimulateurs particulièrement complets mêlant à la fois TENS et EMS (électrostimulation musculaire). Par ailleurs, l’électrothérapie est recommandée dans le cadre de la rééducation fonctionnelle. Une blessure lors d’un entraînement, une période de convalescence… peuvent être compensées par l’utilisation thérapeutique d’un électrostimulateur. Ces appareils d’électrothérapie sont à disposition des professionnels, qui les utilisent dans le cade de leur cabinet. Les fabricants tels que Cefar-Compex, Omron, Sporécup, Globus… les déclinent aussi à destination du grand public pour un usage à domicile.


TENS : qu’est-ce que ça signifie ?

L’acronyme TENS signifie Transcutaneous Electrical Nerve Stimulation. Soit, en français, neurostimulation électrique transcutanée. On parle aussi d’électrothérapie antalgique. On distingue la TENS de l’EMS (pour Electrostimulation Musculaire), la première stimulant les nerfs, la seconde, les muscles. C’est pourquoi d’ailleurs les appareils TENS portent souvent le nom de neurostimulateurs. Comment cela fonctionne-t-il ?

Comme un électrostimulateur classique, le neurostimulateur est constitué d’un générateur avec écran de commande auquel sont reliés des câbles. Au nombre de 2 ou de 4, ces derniers sont munis d’électrodes, que l’on pose à même la peau. Elles peuvent se positionner sur ou autour de la zone douloureuse, ou sur le nerf conducteur qui relie cette zone au cerveau. L’intensité des impulsions électriques doit être faible pour être supportable facilement.


Fonction antalgique

Les premiers bénéfices de l’électrothérapie par TENS sont d’ordre antalgique, c’est-à-dire que les neurostimulateurs vous aident à lutter contre la douleur. Comment ?

Pendant l’utilisation de votre appareil d’électrothérapie, les impulsions électriques court-circuitent en quelque sorte le message de la douleur envoyé par les nerfs au cerveau. L’on parle parfois de « gate control ». La douleur a tendance à s’estomper, voire à disparaître pendant toute la durée de la séance.

La neurostimulation électrique a aussi pour effet d’inciter le cerveau à délivrer des endorphines, ce qui contribue à diminuer la douleur sur le plus long terme.

L’électrothérapie est également avantageuse dans la mesure où ce traitement est naturel, sans effet secondaire, sans accoutumance et limite, voire vous évite complètement, la prise de médicaments.

Les électrostimulateurs TENS antidouleur peuvent vous aider dans le cas de :

-          Mal de dos

-          Arthrose

-          Douleurs cervicales

-          Sciatique

-          Rhumatismes

-          Lumbago

-          Douleurs postopératoires

-          Névralgie

-          Etc.

Ils peuvent aussi être efficaces dans le cadre du traitement de certains troubles, tels que :

-          Nausées

-          Angoisse

-          Insomnies

-          Stress

-          Dépression

-          Migraines

Dans tous les cas, l’idéal est de prendre conseil auprès d’un professionnel de santé. La plupart des appareils de neurostimulation spécifiquement TENS peuvent faire l’objet d’une prise en charge.


Rééducation fonctionnelle

Les électrostimulateurs TENS sont également fréquemment utilisés dans le cadre de la rééducation fonctionnelle. En réduisant les douleurs, les progrès d’un traitement de rééducation sont plus rapides. Les appareils d’électrostimulation combinent des programmes antalgiques à des programmes de stimulations musculaires. Ainsi, les muscles travaillent pendant que la douleur est diminuée. Les kinés et les médecins utilisent l’électrothérapie dans différents cas. Par exemple, pour prévenir l’atrophie des muscles, pendant une période d’immobilisation par exemple. Ou pour accompagner un patient dans un besoin de renforcement musculaire, à la suite d’une opération notamment. Les appareils d’électrostimulation servent aussi à la rééducation périnéale. Et comme ces appareils sont compacts et faciles d’utilisation, ils peuvent être utilisés à domicile, en auto-traitement.

La stimulation électrique est également une excellente façon de soigner les blessures et les traumatismes dus à une activité sportive, notamment au niveau des articulations (cheville, genou, coude, poignet). Grâce à des programmes axés sur la vascularisation, les électrostimulateurs permettent également de faciliter le retour veineux, de prévenir les crampes et de soulager les jambes lourdes.