Masques Respiratoires et de protection

  • 1.75CHF Disponibilité annoncée par le fournisseur le 06.04.2020

    Masque FFP2 (Norme CE) KN95 (Norme US FDA)1,90CHF/PièceUNIQUEMENT VENDU PAR MULTIPLE DE 100VOUS ÊTES PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ ?VOUS TRAVAILLEZ DANS UNE INSTITUTION HOSPITALIÈRE OU AUPRÈS...

    Aperçu
    1.75CHF
    En stock
    Disponibilité annoncée par le fournisseur le 06.04.2020
    Disponibilité annoncée par le fournisseur le 06.04.2020
  • 9.20CHF Disponibilité annoncée par le fournisseur le 06.04.2020

    Masque FFP2 (Norme CE) KN95 (Norme US FDA)9,90CHF/PièceUNIQUEMENT VENDU PAR MULTIPLE DE 20VOUS ÊTES PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ ?VOUS TRAVAILLEZ DANS UNE INSTITUTION HOSPITALIÈRE OU AUPRÈS...

    Aperçu
    9.20CHF
    En stock
    Disponibilité annoncée par le fournisseur le 06.04.2020
    Disponibilité annoncée par le fournisseur le 06.04.2020

Masques respiratoires, des dispositifs de protection adaptés à chaque situation

En cas d’épidémie, les masques de protection sont souvent considérés comme la première barrière contre les virus. Ces dispositifs sont ainsi particulièrement utilisés par le personnel soignant. Il existe différents types de masques respiratoires, à utiliser selon les besoins et la situation.

Les différents types de masques de protection

Les masques de protection sont adaptés pour répondre aux besoins des personnes qui les portent en fonction de la situation rencontrée. On en distingue deux principaux types. Leur principale différence tient dans leur efficacité à filtrer l’air inhalé et expiré.

Le masque à usage médical : le dispositif le plus courant

On l’appelle aussi masque chirurgical. En effet, on le rencontre souvent dans les blocs opératoires. Basique, ce masque est généralement fabriqué en papier, voire en tissu, de couleur bleue. Il sert à filtrer les bactéries. Porté par un médecin, une infirmière ou tout autre professionnel de santé, ce masque antiprojection évite que les germes contenus dans les voies aériennes supérieures contaminent l’environnement et les patients. En revanche, le masque d’hygiène ne prévient pas le risque d’inhaler des agents infectieux transmissibles par voie aérienne ou par gouttelettes.

Ce masque répond à la norme française et européenne NF EN 14683.

Les différents masques de protection respiratoire de type FFP

Ces masques sont dits FFP, pour Filtering Facepiece Particles. En français, on les appelle aussi « appareils de protection respiratoire jetable filtrant contre les particules ».

Munis d’un système de filtre, ces dispositifs sont réservés aux professionnels de la santé ainsi qu’à toutes les personnes confrontées à des environnement à risque. Les métiers du bâtiment notamment recourent à ce type de masques à particules. En fonction de leur degré d’efficacité, ces maques filtrent les poussières, les fumées, les aérosols, mais aussi les agents infectieux (virus, bactéries, spores…) transmissibles par voie aérienne ou par voie « gouttelettes ». En aucun cas ces masques ne filtrent les gaz ou les vapeurs.

Ces masques sont réservés à un usage unique. Ils sont jetables et individuels. Ils peuvent être munis d’une valve ou d’une soupape, un élément qui rend plus confortable la respiration.

La norme EN 149 définit trois classes d’efficacité des masques de protection respiratoire :

-        Les masques FFP1, qui filtrent 78 à 80 % des particules

-        Les masques FFP2, filtrant 92 à 94 % des particules

-        Et les masques FFP3, qui filtrent jusqu’à 99 % des particules.

Les masques de protection FFP1 : des masques anti-poussières

Ces masques permettent de se protéger des poussières non-toxiques que vous pourriez respirer en faisant des travaux par exemple ou du bricolage. Ces poussières sont irritantes pour les voies respiratoires.

Le masque respiratoire FFP2 (N95), efficace dans la lutte contre la propagation des virus

Ce dispositif est utilisé pour protéger le porteur de l’inhalation de substances chimiques en poudre, de poussières, de fumées et d’aérosols. Il est aussi considéré comme la meilleure solution barrière contre les virus, notamment les virus grippaux responsables de la grippe aviaire, du SRAS (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère) et du Covid-19 (coronavirus). Ainsi, le masque respiratoire FFP2 KN95 est recommandé au personnel de soin, ainsi qu’aux proches des malades présentant un risque infectieux majeur.

Le masque FFP3, dans certaines situations extrêmes

Ce type de masques respiratoires FFP protège le porteur des fines particules telles que l’amiante, ainsi que des aérosols toxiques, des agents pathogènes, des fumées et des poussières. Il est porté dans les zones qui présentent des risques sévères pour la santé du porteur.

Port du masque de protection : conseils d’utilisation

Pour être certain d’utiliser correctement le masque de protection respiratoire, il est conseillé de d’abord consulter la notice du fabricant. Dans l’absolu, il est recommandé de suivre quelques bonnes pratiques essentielles :

  1.       Déplier totalement le masque et bien le positionner au niveau du nez, du menton et de la bouche
  2.       Placer les attaches (élastiques ou liens)
  3.       Ajuster la barrette nasale et la serrer suffisamment
  4.       Bien emboîter le menton dans le masque
  5.       Serrer les élastiques ou les liens
  6.       Vérifier les capacités de filtration du masque en plaçant et en gardant les mains (propres et désinfectées) sur le filtre, puis inspirer. Le masque doit s’écraser légèrement. Si l’inhalation est facile, le masque a sous doute une fuite et sera inefficace

En fonction des produits, un masque de protection respiratoire peut être porté 3 à 8 heures d’affilée. Tout au long de cette période, il est recommandé d’éviter au maximum de le manipuler et de le toucher. Dès qu’il est mouillé ou/et souillé, le masque respiratoire doit être jeté au même titre que les déchets DASRI (déchets d’activité de soins à risques infectieux). Le retrait du masque doit être effectué après un lavage minutieux des mains ou après les avoir nettoyées avec un gel ou une solution hydroalcoolique.

Masque chirurgical FFP2 / KN95

Pour protéger les professionnels de santé de l’inhalation d’agents infectieux transmissibles par l’air pour par gouttelettes, seuls les masques de protection respiratoire de type FFP2 sont recommandés. En effet, ces dispositifs sont munis d’un système de filtration qui permet de protéger les voies aériennes supérieures de l’inhalation de virus. Le masque chirurgical FFP2 / KN95 (norme CE ) KN95 (Norme US FDA) protège ainsi son porteur, mais aussi son environnement qu’il pourrait contaminer en expirant. Nous vous proposons des masques FFP2 spécialement conçus pour le personnel soignant. Ils présentent une capacité de filtration bactérienne supérieure à 94 %.

 

Masque de protection FFP2 / KN95

Pour éviter les risques d’inhalation de poussières toxiques, de fumées et d’agents pathogènes, il est impératif de protéger les voies respiratoires supérieures (nez, bouche, gorge…). Différents masques de protection permettent de prémunir votre santé. Le masque respiratoire FFP2 / KN95 est le seul dispositif pouvant filtrer les particules présentes dans l’air ainsi que les virus transmissibles par voie aérienne ou par voie « gouttelettes ». C’est également le seul type de masque qui protège les proches de l’utilisateur de toute contamination. Nous vous proposons des masques FFP2/KN95 homologués et répondant aux normes en vigueur en matière d’efficacité, d’hygiène et de sécurité.