no-img

Électrostimulateurs Prévention d'une Amyotrophie

Programme Prévention d'une Amyotrophie en Électrostimulation

Description complète du programme : position des électrodes, durée du traitement, largeurs d'impulsion, intensité.

Avis et Conseils sur les électrostimulateurs les plus indiqués pour ce programme d'électrostimulation.

Sommaire :

Voir les Stimulateurs Musculaires indiqués pour ce programme !

« cliquez ici »

QUAND ?

Dans toutes les situations où la durée de la période de sous-utilisation ou de nonutilisation peut faire craindre des séquelles musculaires de type amyotrophie.

Suite à une intervention chirurgicale ou à une fracture osseuse, un membre ou un segment de membre est immobilisé, les muscles de la région concernée subissent très précocement une amyotrophie. Cette fonte rapide et importante du volume musculaire est due essentiellement à des phénomènes d’inhibition réflexe et à une disparition totale de l’activité du muscle. Il faut savoir par ailleurs que ce phénomène d’amyotrophie touche de façon préférentielle les fibres de type I.

POURQUOI ?

Pour compenser l’inactivité partielle ou totale du muscle consécutive à un traumatisme ostéo-articulaire. Prophylaxie d’une “fonte” musculaire prévisible.

COMMENT ?

Pour prévenir l’amyotrophie, l’électrostimulation doit compenser l’inactivité totale du muscle en reproduisant une série de séquences de contractions comparables aux différents régimes de travail que connaît le muscle en activité normale. Les phases principales du traitement seront effectuées avec des fréquences habituelles de fonctionnement des fibres lentes pour compenser leur amyotrophie préférentielle.

LARGEUR
D'IMPULSION

Choisir des largeurs d'impulsion qui correspondent aux chronaxies des nerfs moteurs des muscles que l'on veut stimuler afin que le courant d'impulsion offre un optimum de confort.

Le temps d’impulsion se mesure en microsecondes. La chronaxie indique la quantité de temps nécessaire pour qu’un courant agisse sur un muscle et le stimule en produisant une contraction musculaire. Tous les nerfs et tous les muscles n'ont pas la même chronaxie, ce qui signifie que chaque muscle va avoir besoin d’une largeur d’impulsion spécifique pour obtenir une contraction.

Les neurostimulateurs que nous distribuons sont tous préprogrammés ce qui vous assure une utilisation simple, confortable et sûre.

INTENSITÉ
DE STIMULATION

Plus les énergies de stimulation sont élevées, plus le pourcentage d’unités motrices impliquées est important et plus les progrès seront significatifs. La règle consiste donc à toujours chercher à augmenter les énergies jusqu’au maximum supportable. La progression dans le niveau des énergies atteintes doit se faire tout au long de la séance et aussi de séance en séance.

FRÉQUENCE
DE TRAITEMENT

1 séance et, si possible, 2 séances Prévention amyotrophie par jour, pendant toute la durée de l’immobilisation.

DURÉE
DU TRAITEMENT

Pendant toute la durée de l’immobilisation (habituellement, 3-6 semaines)

Débutez les séances dès la diminution des signes inflammatoires locaux (habituellement, 2-3 jours après le traumatisme).

Dans des situations douloureuses, il est recommandé de combiner la stimulation musculaire avec le  programme TENS, afin de diminuer l’inconfort pendant la séance et de pouvoir monter plus facilement les énergies de stimulation pour une plus grande efficacité lors de la stimulation.

Ce traitement pourra être ensuite utilement complété au moyen du programme Renforcement.

POINT MOTEUR
MUSCULAIRE

Novice ou confirmé, quel que soit votre niveau de pratique avec un appareil d’électrostimulation musculaire, il est important de bien positionner vos électrodes de stimulation électrique.
En effet, mieux les électrodes sont positionnées, plus la séance d’électrostimulation est agréable et meilleurs sont les résultats.

retrouvez plus d'explications sur notre page dédiée à la recherche du point moteur musculaire

POSITION
ÉLECTRODES

Le placement précis de l’électrode positive sur le point moteur garantit le meilleur confort, le recrutement spatial optimal et donc la plus grande efficacité du traitement. A cet effet, il est recommandé lors de la première séance, de localiser précisément le point moteur du muscle stimulé, puis de le repérer au moyen d’un crayon dermographique pour les séances suivantes.

Électrostimulateur Filaire

Électrostimulateur Sans-fil Wireless

POSITION
DU CORPS

La stimulation d’un muscle lorsqu’il est en course interne maximale est inconfortable et rapidement douloureuse en raison de la sensation de crampe dont cette position est responsable. Par conséquent, cette position sera évitée, en vous plaçant dans une position qui permet au muscle stimulé d’être en course moyenne. Il faut veiller à fixer solidement l’extrémité du membre stimulé afin que la contraction électro-induite ne puisse pas provoquer de mouvement. La stimulation sera donc réalisée au moyen de contractions isométriques.

PRÉCAUTIONS
D'UTILISATION
/ REMARQUES

Matériel d’ostéosynthèse :
La présence de matériel d’ostéosynthèse (matériel métallique au niveau des os : broches, vis, plaques, prothèses, etc.) ne constitue pas une contre-indication à l’utilisation des programmes d'électrostimulation. Les courants électriques des électrostimulateurs que nous proposons sont spécialement conçus pour n’avoir aucun effet néfaste au niveau du matériel d’ostéosynthèse.


Contre-indications :
 Personnes équipées de dispositifs électroniques tels que pacemakers et défibrillateurs intracardiaques.
 Personnes souffrant d’épilepsie.
 Stimuler la zone abdominale chez la femme enceinte.
 Placer les électrodes sur l'avant et les côtés du cou.
 Stimuler la zone thoracique de personnes présentant une arythmie cardiaque.
 Stimuler les membres inférieurs en cas de thrombose veineuse ou d'obstruction artérielle sévère (ischémie).
 Stimuler la zone abdominale en cas de hernie abdominale ou inguinale.
 En cas de problèmes de santé particuliers, il est toutefois recommandé de demander l'avis d'un professionnel de santé.

 

Appareils d'électrostimulation indiqués pour le programme :
Prévention d'une Amyotrophie