Amyotrophie en Électrostimulation

Description complète et détaillée : position des électrodes, durée du traitement, largeurs d'impulsion, intensité.

Avis et Conseils sur les électrostimulateurs les plus indiqués pour ce programme d'électrostimulation.

QUAND ?

Les traumatismes de l’appareil locomoteur peuvent avoir des conséquences extrêmement diverses (fracture, entorse, luxation, etc.) et entraînent des répercussions fonctionnelles variées.

Malgré les immenses progrès de la médecine orthopédique, les différents traitements habituellement mis en place s’accompagnent toujours d’une période d’immobilisation, plus ou moins stricte et de durée variable, de la région concernée.

Il en résulte toujours une diminution importante, voire une cessation complète, de l’activité habituelle des muscles de la région traumatisée.

La rapide amyotrophie qui survient (diminution du volume et des qualités contractiles du tissu musculaire) peut parfois compromettre l’avenir fonctionnel.

Les mécanismes physiologiques de l’altération des différentes fibres musculaires dans de telles circonstances sont aujourd’hui parfaitement connus et, de ce fait, des traitements extrêmement spécifiques peuvent être proposés, qui seuls permettront d’obtenir des bénéfices optimaux. C'est notamment le cas de la stimuation électrique musculaire.

POURQUOI ?

L’objectif est de développer la force maximale capable d’être exprimée par le muscle ou le groupe musculaire.

COMMENT ?

Ce protocole standard est recommandé pour la majorité des amyotrophies fonctionnelles. Cependant, ce protocole pourra être adapté selon la pathologie, les objectifs de traitements et votre vitesse de récupération.

LARGEUR
D’IMPULSION

Pour un confort optimum, utilisez des largeurs d’impulsions qui correspondent aux chronaxies des nerfs moteurs des muscles à stimuler.

INTENSITÉ
DE STIMULATION

En ESNM, l’énergie de la stimulation est directement responsable du recrutement spatial : plus les énergies de stimulation sont élevées, plus le pourcentage d’unités motrices impliquées est important et plus les progrès seront significatifs.

La règle consiste donc à toujours chercher à augmenter les énergies jusqu’au maximum supportable.

La progression dans le niveau des énergies atteintes doit se faire tout au long de la séance et aussi de séance en séance.

Lorsque vous rencontrez des difficultés pour atteindre des énergies de stimulations satisfaisantes, il peut être intéressant d’associer des co-contractions volontaires, ce qui a pour résultats d’améliorer le médiocre recrutement spatial et aussi de rendre la stimulation plus confortable. Il devient alors possible dans un second temps d’augmenter progressivement le niveau des énergies. 

FRÉQUENCE
DU TRAITEMENT

Une à deux séances tous les jours (dans le cas de deux séances quotidiennes, il faut laisser un temps de repos suffisant entre les deux séances).

DURÉE
DU TRAITEMENT

Amyotrophie niveau 1 : Semaines 1 – 2

Lors des deux premières semaines de traitement les 3 objectifs suivants doivent être recherchés puis atteints :

- Levée de la sidération musculaire.

- Familiariser le patient à la technique de l’ESNM afin que celui-ci travaille avec des énergies de stimulation significatives.

- Obtenir les premiers signes de reprise de trophicité (léger gain de volume, amélioration de la tonicité…).

Amyotrophie niveau 2 : Semaines 3 – 6

L’objectif est la restauration d’un volume musculaire proche de la normale.

Renforcement niveau 1 : Semaines 7 – 8

L’objectif est de développer la force maximale capable d’être exprimée par le muscle ou le groupe musculaire.

POSITION
ÉLECTRODES

Le placement précis de l’électrode positive sur le point moteur garantit le meilleur confort, le recrutement spatial optimal et donc la plus grande efficacité du traitement. A cet effet, il est recommandé lors de la première séance, de localiser précisément le point moteur du muscle stimulé, puis de le repérer au moyen d’un crayon dermographique pour les séances suivantes.

POSITION
DU CORPS

La stimulation d’un muscle lorsqu’il est en course interne maximale est inconfortable et rapidement douloureuse en raison de la sensation de crampe dont cette position est responsable. Par conséquent, cette position sera évitée, en vous plaçant dans une position qui permet au muscle stimulé d’être en course moyenne. Il faut veiller à fixer solidement l’extrémité du membre stimulé afin que la contraction électro-induite ne puisse pas provoquer de mouvement. La stimulation sera donc réalisée au moyen de contractions isométriques.

Électrostimulateurs les plus indiqués pour une "Amyotrophie"

  • CHF 250.70 En Stock !

    Schwa-Medico EMP2 Pro, l’électrostimulation thérapeutique 2 canaux   L’électrostimulateur SCHWA-MEDICO EMP2 Pro, pensé et conçu par des professionnels de santé exigeants, répond à tous...

    Qualité / Prix
    ★★★★★
    Note globale
    ★★★★★
    Aperçu
    CHF 250.70
    En stock
    Expédié aujourd'hui à 16h.
    En Stock !
    Garantie2 ans
    Canaux2
    Program.40
    ElectrodesA fil
    retro
    éclairé
    Fonction.Batterie
  • CHF 627.58 CHF 927.58 En Stock !

    Le meilleur Électrostimulateur Médical !

    Schwa-Medico EMS4 Pro, l’électrostimulation professionnelle tout en 1   L’électrostimulateur SCHWA-MEDICO EMS 4 Pro, pensé et conçu par des professionnels de santé exigeants, répond à...

    Qualité / Prix
    ★★★★★
    Note globale
    ★★★★★
    Aperçu
    CHF 627.58 CHF 927.58
    CHF 165.27 offert
    + Transport offert
    En stock
    Expédié aujourd'hui à 16h.
    Prix réduit !
    En Stock !
    Garantie2 ans
    Canaux4
    Program.68
    ElectrodesA fil
    Fonction.Batterie

Voir tous les Stimulateurs Musculaires indiqués pour ce programme spécifique !

« cliquez ici »